« CONGÉS D’ÉTÉ » - votre e-épicerie fine sera fermé du 1er Août au 16 Août inclus

Alimentation acido-basique

Chaque aliment a un pH différent. Notre sang lui, a un pH exact de 7.40 (avec +ou- 0,02), cette valeur est nécessaire au bon fonctionnement de notre corps. Il est important d’avoir un équilibre entre les aliments acides et ceux qui sont basiques que nous consommons. Une trop grande consommation d’aliments acidifiants (viande, sucre, féculents, café, alcool) combinée à une trop faible consommation d’aliments alcalifiants (fruits, légumes, noix, graines) génère de l’acidose dans nos tissus. Cela peut entrainer de l’ostéoporose, de l’hypertension, la perte de notre masse musculaire et des perturbations du sommeil. C’est un équilibre métabolique particulièrement important à respecter pour notre santé osseuse et rénale.

Voici l’échelle de pH, qui va de 0 à 14 avec quelques exemples :

Le pH de notre sang est régulé principalement par notre alimentation. Chaque aliment, une fois digéré, libère des substances soit acidifiantes, soit alcalifiantes. Cependant, ce n’est pas parce que la tomate à un pH acide qu’une fois digérée elle sera acidifiante. En effet, nous parlons ici du pH libéré par la digestion d’un aliment, ce qui est différent du pH de l’aliment et du degré d’acidité ressenti en bouche.

On trouve donc un tableau indiquant l’indice PRAL (charge acide rénale potentielle) de chaque aliment; soit il sera acidifiant soit alcalifiant.

Plus le PRAL est élevé, plus l’aliment est acide. En rouge, on peut observer les aliments acidifiants et en vert, les aliments alcalifiants.

Il est important que notre organisme reste basique. En cas d’acidose, plusieurs complications peuvent survenir : fonte de la masse musculaire et osseuse, formation de calculs rénaux… La baisse du pH sanguin peut provenir de certaines pathologies comme : diabète, maladies digestives, mais surtout d’une alimentation déséquilibrée et une carence en vitamine D.
L’acidification de l’organisme s’observe de différentes manières : fonte musculaire, difficulté de perte de poids, fonctionnement rénal faible, douleurs articulaires, ostéoporose, fatigue, tendinites. L’acidose chronique augmente le taux de cortisol et baisse la production d’hormones de croissance.

L’important est de rétablir un équilibre acide/base et de ne pas laisser s’installer l’acidité dans l’organisme. Il faut donc limiter les aliments à indice PRAL élevé, comme le sel, les protéines animales, les produits laitiers. Tout en augmentant les aliments basifiants, comme les fruits et les légumes.

Consommer des eaux alcalines, riches en bicarbonate, des aliments riches en potassium. Cela aidera également à basifier l’organisme et équilibrer les excès.

Quand nos tissus sont trop acides, le corps utilise sa réserve en minéraux alcalins pour absorber le surplus d’acidité et basifier les tissus. Les déchets acides sont alors éliminés dans les urines. Afin d’observer si les tissus sont acides, il faut mesurer le pH de l’urine (la deuxième urine du matin).

 

ET DANS LE SPORT ?

La pratique du sport et la gestion du stress sont indispensables afin de bien oxygéner les tissus et favoriser la combustion des acides !

L’équilibre acido-basique dans les sports de force est très important. Surtout dans les sports où il faut suivre un régime particulier afin de perdre de la masse grasse et prendre de la masse musculaire. Quand on perd du poids, notre corps est en « catabolisme » , cela signifie qu’il détruit et dégrade des molécules afin de produire de l’énergie.

Le catabolisme produit énormément d’acidité dans le corps, ce qui engendre comme énoncé plus haut : une perte de masse musculaire, une grande fatigue…
Arriver à maintenir un équilibre acido-basique pendant cette période est donc indispensable afin de maintenir et de construire des tissus musculaires.

A vos fruits et légumes au quotidien !

 Emmie Schüssler Diététicienne Nutritionniste et chargée de projet en prévention santé et sport

Pour plus d'informations sur Emmie et ses articles veuillez visiter son blog EMMIE SCHÜSSLER ou instagram @emmienutrilab

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés